HACKINTOSH

Un hackintosh est un pc sur lequel est installé Mac OS X, le système d’exploitation d’Apple. Au delà de la fierté d’avoir réussi la chose, il s’agit surtout de créer une machine évolutive fonctionnant sous un OS dont la stabilité n’est plus à démontrer. De plus, on peut choisir ses composants et avoir une bécane qui correspond à ses besoins. Dans le cas du hackintosh, 2 composants sont à choisir avec soin: la carte mère et la carte graphique. Pour les autres, alimentation, ventirad… il n’y a pas vraiment de limitations. On se retrouve avec un vrai « faux » Mac et il faut avouer que ca marche plutôt bien. Bien sur, on peut aussi acheter un mac d’occasion, mais si votre porte-feuille vous remerciera de la démarche, vous n’aurez pas de machine avec des composants récents. A moins de tomber sur une affaire.

Je ne vais pas vous faire un exposé sur le sujet, d’autres sites le font très bien et c’est d’ailleurs sur ces sites que je me suis documenté. Non, je vous rapporterai juste mon expérience et les installations qui ont fonctionné et qui fonctionnent d’ailleurs, puisque j’ai monté 2 hackintosh qui se portent très bien.

Toutes mes installations ont été faites avec les outils que proposent le site http://www.tonymacx86.com/ . Notamment Unibeast qui permet de créer une clé usb d’installation de Mac OS X (Attention, vous devez avoir accès à un mac pour créer cette clé, puisque vous aurez besoin d’une version de Mac OS X), et Multibeast un utilitaire de post-installation qui installe les pilotes nécessaires au bon fonctionnement du hackintosh. Vous devez vous inscrire sur le site pour pouvoir télécharger ces outils. Des guides d’installation sont aussi à disposition, mais dans la langue de shakespeare 😉

Machine MORPHEUS

Le matériel:

  • carte mère Gigabyte Z77MX-D3H TH: cette carte a été très utilisée car elle présente une très grande compatibilité au niveau de ses chipset avec Mac OS X. Elle dispose aussi de 2 ports thunderbolt, ca peut servir.
  • Processeur Intel i7-3770K: 4 coeurs physique, 8 threads, avec ça au moins je suis tranquille pour un bon moment.
  • Carte graphique Intel HD4000: Mac OS X gère nativement les cartes intégrées au processeur, normal puisque les macs sont équipés de processeurs Intel. Cela reste la solution la plus simple.
  • RAM 3x Crucial ballistix Sport VLP DDR3 8Go 1600Mhz Cas9: outre le fait que cette mémoire soit compatible, sa tension est de 1,35V contre 1,5V normalement et elle est moins haute que les mémoires standard, ce qui laisse plus de place pour le ventirad.
  • Ventirad Noctua NH-U12P SE2: un peu cher, mais silencieux et efficace.

L’installation:

Après installation de Mac OS X MAVERICKS, seule la carte réseau semble poser des problèmes de stabilité. J’ai préféré mettre une autre carte, une TPLINK DG3468 ( environ 10€) qui elle fonctionne très bien avec les pilotes realtekRTL8111 v1.2.2 de multibeast. Le pilote Voodoo HDA v2.7.2 for VT2021est requis pour le chipset audio.

La mise à jour vers Mavericks 10.9.5 s’est déroulé sans problèmes. Je n’ai pas installé d’autres pilotes car la machine reste allumée 24/7. En revanche la clé de boot est nécessaire en cas de redémarrage.

Quelques captures d’écran:

 

Machine SATI

Le matériel:

  • carte mère Gigabyte GA-H61N-USB3: 2 ports sata seulement, mais a une bonne réputation quand à sa compatibilité avec Mac OS X et a des ports RAM en dimm DDR3 comme MORPHEUS.
  • Processeur Intel i7-3570K: 4 coeurs physiques, moins puissant que le i7-3770K mais surtout acheté d’occasion à 150€.
  • Carte graphique Intel HD4000
  • RAM Crucial ballistix Sport VLP DDR3 4Go 1600Mhz Cas9: l’intérêt de prendre les mêmes barrettes, c’est bien sur de pouvoir les intervertir suivant les besoins.
  • Ventirad Noctua NH-L9i: un peu juste peut-être car donné pour 65W de dissipation alors que le processeur fait 77W. Néanmoins, le processeur reste stable à 60°C pour 2000rpm à pleine charge.
  • Carte ASROCK 2 x SATA3 ports and 1 x eSATA3 port: récupérée gratuitement, cette carte semble fonctionner sans problèmes. Elle ajoute 2 ports SATA3.

L’installation

Après installation de Mac OS X MAVERICKS, j’ai du taper cette ligne à l’accueil de chimera: -v -x -f GraphicsEnabler=Yes PCIRootUID=1. La machine démarre en mode sans extensions. J’ai récupéré le fichier DSDT à cette adresse http://www.tonymacx86.com/dsdt-database.php . Il s’agit d’un fichier de préréglages qui ont été testés et vérifiés pour la carte mère et que l’on utilise avec multibeast. Après post-installation avec multibeast, pas de soucis.

La mise à jour vers Mavericks 10.9.5 s’est déroulé sans problèmes. La machine démarre et s’éteint correctement. Il n’est pas nécessaire de laisser la clé de boot.

Quelques captures d’écran:

Conclusion

Si vous ne pouvez pas vous passer de Mac OS X et que votre banquier vous a à l’oeil, le hackintosh reste une bonne solution. Si ça ne marche pas ou que OS X n’est pas pour vous, vous aurez toujours la possibilité d’installer Winbouze ou une distribution Linux comme Debian. Après plusieurs mois d’utilisation intensive, je n’ai pas de problème à signaler. J’aurai cependant quelques conseils à vous donner si vous voulez vous lancer dans l’aventure:

  • Je radote mais choisissez bien la carte mère et la carte graphique. Pour la carte mère, renseignez vous sur les modèles testés et choisissez de préférence un modèle ayant une DSDT. Pour les cartes graphiques préférer des modèles utilisés dans les mac, ainsi vous serez sûrs de ne pas avoir de surprises.
  • Installer toujours un second disque pour cloner le disque de démarrage. Comme ça si vous faites une modification avec Multibeast vous pourrez revenir en arrière en cas de problèmes (c’est du vécu 🙂 )
  • Des anciennes cartes mères peuvent êtres utilisées si jamais vous voulez tester.
  • Dans tous les cas, Google est votre ami. Internet regorge d’articles et de forums traitant le sujet .